Propagation de l’uniforme militaire

Développements dans les équipements militaires aux XVIe et XVIIe

les siècles ont conduit à la disparition de l’armure lourde et du casque. Au

En même temps, le port d’un uniforme militaire devint un élément majeur de

identification. Quand de grandes armées permanentes ont commencé à être établies après la

Paix de Westphalie, la nécessité de porter des vêtements distinctifs sur le champ de bataille se propage

dans toutes les armées européennes.Image result for Military Clothing

Insignes tels que les roses blanches et rouges des Yorkists et Lancastrians

dans la guerre des roses ont été progressivement éliminés et dans le “Nouveau modèle

Armée ”, entré en vigueur en Angleterre après 1640, le signe distinctif de

chaque détachement, autrement habillé à l’identique même de l’ennemi,

a été aboli en faveur de vêtements qui était uniforme d’abord en couleur, puis en

Couper. Dans un premier temps, une écharpe de couleur uniforme a été introduite, telle que celle supposée avoir été portée par le «vert», le «jaune» et d’autres

brigades de l’armée suédoise sous Gustav Adolph au cours des trente ans de

Guerre. Les couleurs de la couche ont ensuite été normalisées et, pendant la période anglaise

La guerre civile, les royalistes portaient des manteaux aux couleurs du régiment. L’usage français de

le gris et l’usage anglais du rouge ont été consolidés sur les champs de bataille européens.12

À la fin du dix-septième siècle, le concept d’uniforme Militaire

était largement accepté dans toutes les armées européennes. Pendant les guerres napoléoniennes,

les uniformes militaires ont évolué et la mode et le glamour sont devenus la règle.

Le soldat était plus brillant et moins confortable que jamais auparavant ou depuis. Certains

des troupes spéciales, comme les hussards d’origine polonaise, se sont distinguées

par l’élégance de leurs uniformes.

Frédéric le Grand n’aurait pas pu développer sa puissance de feu d’infanterie

ses soldats portaient des manches serrées, mais dans sa vieillesse la tendance à sacrifier

le confort pour l’intelligence s’infiltre progressivement. Néanmoins, les uniformes militaires

a commencé à perdre de nombreux ornements et est devenu plus pratique. Vers la fin

du XIXe siècle et au début de la guerre des Boers, tente de porter

pratiquement tous les pays avaient abandonné l’uniforme habillé en service actif.13 Au XXe siècle, toutes les armées portaient l’uniforme de service, comme en témoignent

en particulier par les armées dans les deux guerres mondiales. Dans le même temps, robe de bataille

prévalent de plus en plus au cours des hostilités réelles. En outre, interne

les conflits armés étaient plus nombreux que les conflits internationaux dans la seconde moitié de la décennie.

siècle, et depuis lors, la guerre a été de plus en plus influencée par des irrégularitésforces non affectées par la réglementation concernant les uniformes ou les insignes de

Armées d’Etat. Mais il est étonnant de voir comment des uniformes militaires similaires, leurs accessoires et leurs insignes apparaissent dans les armées traditionnelles en dépit de différences culturelles et culturelles.

environnements géographiques.14 Cela montre comment les traditions de

les armées ont influencé l’histoire militaire des trois derniers siècles, notamment par leur rayonnement colonial.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>